Aller au contenu

A quoi servent les chirurgies réparatrices ?

  • par

Suite à des séquelles corporelles causées par une brûlure ou une blessure grave, on se demande souvent ce qu’il faut faire. Certaines personnes choisissent de vivre avec ces séquelles pendant que d’autre préfèrent recourir à des chirurgies réparatrices. Cette dernière option n’est pas une mauvaise chose en soi. Parfois, ceux qui ont recours à une chirurgie réparatrice ou plastique peuvent bénéficier d’une prise en charge par la sécurité sociale. Toutefois, dans le domaine de la médecine plastique, il existe plusieurs types de chirurgies réparatrices qui peuvent être pratiqués pour soulager les patients.

medecin en operation

Différences entre chirurgie réparatrice et chirurgie esthétique

La chirurgie réparatrice n’est pas si différente de la chirurgie esthétique. En effet, ces deux types d’intervention ont pour objectif de refaire une partie du corps pour qu’elle soit plus agréable à voir. Ce qui différencie ces deux types de chirurgies est que les facteurs conduisant un patient à recourir à une chirurgie réparatrice, sont des facteurs involontaires. Tandis que les patients qui ont recours à la chirurgie esthétique, le font de façon volontaire. Par exemple, une patiente peut demander une augmentation de la taille de ses seins pour avoir une plus forte poitrine. Dans ce cas, il s’agit d’une chirurgie plastique ou esthétique.

La chirurgie réparatrice est une chirurgie qui concerne des patients touchés par une malformation congénitale, des blessures graves ou des brûlures. Étant donné que ces patients n’ont pas choisi ce qui leur est arrivé, ils seront pris en charge par la sécurité sociale en ce qui concerne les frais de l’opération.
La chirurgie esthétique, quant à elle, concerne des patients normalement constitués (en majorité des femmes), mais qui ne sont pas satisfait de leur apparence. Vu que les raisons de cette chirurgie sont personnelles alors les frais de l’opération sont à la charge du patient et il n’aura pas de remboursement.

A lire également :  La gonioscopie

Chirurgie réparatrice : la reconstruction mammaire

Le domaine le plus connu en matière de chirurgie réparatrice est la reconstruction des seins encore appelés reconstruction mammaire. En effet, suite à une chirurgie des seins appeler mastectomie, les femmes se voient déposséder de leur sein. Dans ce cas, elles ont la possibilité de faire recours à une chirurgie réparatrice afin de redonner un autre aspect à la taille de leur poitrine. Pour cette chirurgie réparatrice, les techniques envisageables, les plus rependues ne sont entre autres que l’utilisation d’un lambeau de grand dorsal. Certains chirurgiens peuvent procéder à la pose des implants mammaire. Bien évidemment, le choix de la technique se fait en fonction de l’attente de la patiente, de sa morphologie et de l’état des tissus. Les avancées scientifiques dans ce domaine de la médecine ont permis de réaliser ce genre d’opération avec des résultats très satisfaisant.

Hopital post-opération

Chirurgie réparatrice : La reconstruction de l’oreille

La reconstruction de l’oreille en chirurgie réparatrice, constitue une discipline un peu spéciale. En effet, cette discipline concerne exclusivement les personnes nées sans pavillon ou amputées au cours d’un accident. Pour cette intervention, le chirurgien a le choix entre la méthode du cartilage costal et la pose d’une fausse oreille en silicone fixée à des implants ostéo-intégrés. Il peut aussi opter pour la mise en place d’un implant synthétique. Une fois encore l’évolution de cette discipline doit sa renommée à l’évolution scientifique.

Chirurgie réparatrice : Cancers de la peau.

La chirurgie réparatrice intervient aussi pour réparer les séquelles causées par des cancers de la peau. À ce sujet, vous devez savoir qu’il existe plusieurs types de cancer de la peau avec des degrés et gravités différentes. Pour ce type d’intervention réparatrice, le chirurgien doit veiller à ce que la tumeur soit enlevée avec la plus petite marge possible. Ceci lui permettra d’extraire la partie infectée en diminuant au maximum la cicatrice ou les séquelles corporelles. Cette précaution a pour rôle de combler facilement la perte de peau. Étant donné que ces interventions sont délicates, elles sont donc confiées à des chirurgiens très expérimentés. Ces derniers doivent s’assurer que toutes les cellules cancéreuses ont été bien amputées autour de la lésion principale. Ils doivent aussi veiller à ce que la reconstruction soit bien faite pour que la partie du corps opérée ne se remarque pas.

A lire également :  Comment se fournir en CBD ?

Les autres types de chirurgies réparatrices.

Par ailleurs, il existe d’autres types de chirurgie réparatrice. On peut entre autres citer abdominoplastie qui se fait pour satisfaire un désir d’amaigrissement et la chirurgie réparatrice de la mâchoire. Il y a aussi l’intervention sur les fentes labiales ou d’une rhinoplastie pour réparer les séquelles d’un accident au niveau du nez. La rhinoplastie permet aussi de soigner les troubles respiratoires. En dehors de ces trois types de chirurgies réparatrices, on peut aussi ajouter le lifting qui est une intervention visant à perfectionner le visage. Il existe même des interventions telles que la liposuccion qui permet de réduire le poids d’une personne en le débarrassant de sa masse graisseuse au niveau de la cuisse, du ventre et parfois de la poitrine.

consultation médicale

pierre passionné mutuelle sante

Je suis pierre, passionné par les avancées médicales et le bien etre. Je vous partage, au travers de ce site, des avis, conseils et l’actualité du secteur. Ces informations ne remplacent aucunement les prescriptions d’un médecin et je vous invite à consulter un professionnel en cas de doute.