Aller au contenu

Que signifie CBD légal ?

Les produits à base de cannabidiol (CBD) connaissent de nos jours un gain de popularité significatif dans l’Hexagone, sous toutes ses formes. Néanmoins, certains sont légaux tandis que d’autres ne respectent pas les conditions fixées par la nouvelle législation en vigueur qui encadre la culture, l’exportation, l’importation, l’utilisation industrielle et commerciale du chanvre. Dans ce dossier, nous allons faire le point sur ce que l’on entend réellement par CBD légal afin d’aider les consommateurs à le distinguer de celui qui relève de la politique pénale de la lutte contre les stupéfiants.

Où peut-on acheter légalement des produits CBD en France ?

Pour se procurer des produits CBD légaux, on peut s’orienter vers les boutiques physiques spécialisées ou les CBD shops en ligne. Si l’on souhaite miser sur la seconde option, on peut passer directement commande sur ce site et se faire livrer gratuitement à son domicile.

Dans le cas où l’on ne sait pas vers quelle enseigne online se tourner, on peut se fier aux informations proposées par les sites spécialisés dans la comparaison des meilleurs CBD shops en France. Ce type de plateforme ne sélectionne que les enseignes légales qui ont déjà fait leurs preuves et les comparent sur un certain nombre de critères. Parmi ceux-ci, on cite notamment la qualité des produits, leur provenance, les certificats d’analyse, la transparence et l’exhaustivité des détails donnés aux consommateurs, la discrétion, la rapidité de livraison, la sécurité de paiements…

A lire également :  Peut-on vapoter quand on fait le Ramadan ?

Sinon, les officines françaises sont également autorisées à vendre des produits à base de CBD respectant la législation française en vigueur. On peut ainsi se rendre chez son pharmacien habituel pour acquérir le produit de son choix. Ce médecin en pharmacie peut aussi aider les patients dans le choix des produits les plus adaptés.

Qu’entend-on par CBD légal ?

Mise à jour par le Conseil d’État, la loi française qui s’articule autour du chanvre se veut actuellement très précise quant aux conditions auxquelles les produits CBD doivent se conformer pour être « légaux ».

Pour ne pas être considérés comme des stupéfiants, ils doivent être issus des chanvres européens homologués qui contiennent moins de 0,3 % de THC (delta-9-tétrahydrocannabinol). La même législation veut que leur concentration en THC soit inférieure à 0,3 %. Et puisqu’elle considère le CBD comme étant un nouvel aliment, tous les produits qui en contiennent ne peuvent être mis en vente sans l’autorisation préalable de l’Autorité européenne de sécurité des aliments.

En outre, à moins d’être reconnus officiellement comme des médicaments, les produits CBD légaux ne peuvent sous aucun prétexte revendiquer des allégations thérapeutiques. Les opérations publicitaires en leur faveur ne doivent ni entretenir une confusion entre le cannabidiol et le cannabis ni promouvoir ce dernier.

À savoir que les fleurs et feuilles brutes à base de CBD (les tisanes y comprises) qui respectent les conditions citées précédemment sont de nouveau autorisées dans tout l’Hexagone. La raison est que le Conseil d’État a décidé de suspendre la loi interdisant leur vente aux consommateurs en janvier 2022.

A lire également :  La pharmacie en ligne simplifie tous vos achats de médicaments

Les résines et les produits à fumer/à vapoter sont quant à eux interdits à la vente. Et pour cause, le taux de THC y est dans la majorité des cas très élevé (autour de 15 % généralement). La combustion des substances organiques présentes dans les e-liquide et herbes à fumer génère de nombreux éléments cancérigènes.

pierre passionné mutuelle sante

Je suis pierre, passionné par les avancées médicales et le bien etre. Je vous partage, au travers de ce site, des avis, conseils et l’actualité du secteur. Ces informations ne remplacent aucunement les prescriptions d’un médecin et je vous invite à consulter un professionnel en cas de doute.