Aller au contenu

CBD : une offre qui se démocratise

C’est un fait : le phénomène CBD ne cesse de prendre de l’ampleur dans tout l’Hexagone. Il a été propulsé par la demande qui s’accroît à un rythme exponentiel, ainsi que par le cadre légal autour du cannabidiol qui s’est précisé. Les produits qui contiennent cette molécule non psychoactive du chanvre (antagoniste du THC) ne cessent de se diversifier et le nombre d’enseignes qui en commercialisent augmente en permanence, principalement les shops en ligne. Ils sont également parvenus à s’inviter dans les grandes surfaces, dans les officines françaises et même dans la restauration rapide. Nous faisons un point sur le boom du marché français du CBD.

La diversité des produits à base de CBD en France

Dans le but de se conformer aux besoins d’une clientèle de plus en plus exigeante et de toucher d’autres publics, les marques ont fait le choix de diversifier leur offre. Huiles, résines, fleurs, e-liquide, tisanes, preroll, moon rocks… Comme on peut le constater sur shopducbd.fr, on n’a que l’embarras de choix lorsque l’on parle de produits à base de CBD. Ce dernier a également trouvé sa place dans de nombreux produits cosmétiques (crèmes, pommades, lotions…), de même que dans certains produits alimentaires (biscuits, bonbons, chewing-gums, boissons, mayonnaise…). On le retrouve aussi dans certains plats proposés par les restaurants. À savoir que les animaux ne sont pas en reste, il existe actuellement des produits vétérinaires qui en contiennent.

A lire également :  Comment est organisé le commerce de CBD ?

Les consommateurs doivent cependant rester attentifs, car les produits chargés en CBD que l’on trouve sur le marché ne sont pas tous légaux. Comme le précise la nouvelle réglementation française qui gravite autour du chanvre, un produit CBD doit répondre à certaines conditions pour être considéré comme tel. Ce doit être un produit :

  • issu d’un chanvre européen homologué dont la concentration en THC est inférieure à 0,3 %,
  • ayant un taux de THC en deçà de 0,3 %,
  • ayant obtenu l’autorisation de l’Autorité européenne de sécurité des aliments,
  • ne revendiquant aucune allégation thérapeutique,
  • commercialisé par un vendeur qui ne réalise aucune opération publicitaire entretenant une confusion entre le CBD et le cannabis ou mettant en avant ce dernier.

Tout produit ne respectant pas ces conditions relève automatiquement de la politique pénale de la lutte contre les stupéfiants. Puisque le Conseil d’État vient de suspendre la loi qui interdisait la vente de feuilles et de fleurs de chanvre chargées en cannabidiol, les tisanes y comprises, ces dernières sont de nouveau autorisées dans l’Hexagone. Cela à partir du moment où elles respectent les conditions précédentes.

Le marché français du CBD est marqué par une forte concurrence

Actuellement, les CBD shop sont partout, aussi bien dans les grandes villes que dans les petites communes. Certaines sont des boutiques physiques et d’autres œuvrent exclusivement sur le web. À la fin de 2021, l’Union des professionnels du cannabidiol en recensait plus de 1 700. Ce chiffre a déjà considérablement augmenté. À ces CBD shop s’ajoutent plus de 2 000 officines. Ces dernières sont aussi autorisées à commercialiser des produits CBD qui respectent la loi française en vigueur. Les consommateurs qui craignent de tomber sur des produits illicites peuvent ainsi se rendre chez leur pharmacien habituel pour trouver les produits qui leur conviennent.

A lire également :  D'où vient le "Goût Métallique" ?

Comme nous l’avons déjà évoqué, les références qui contiennent du cannabidiol sont d’ores et déjà disponibles en grande surface, mais également dans certains fast-foods. Chez ces derniers, les consommateurs peuvent prendre des formules qui contiennent du CBD. Si les restaurants de restauration rapide se sont lancés dans ce marché particulièrement prometteur, c’est dans le but d’élargir leur portefeuille client et faire parler d’eux. Lorsque l’on tient compte de tout cela, il est normal que le marché français du CBD réalise un chiffre d’affaires qui tourne aux alentours de 1,5 milliard d’euros. Ce secteur constitue ainsi une véritable opportunité pour les personnes qui souhaitent se lancer dans un business qui marche et pouvant se rentabiliser rapidement.

Lire aussi : CBD et anxiété

L’explosion des ventes en ligne de produits CBD

Si le marché français du CBD est en pleine expansion à l’heure actuelle, c’est en partie en raison des ventes en ligne qui ont bondi de manière exponentielle. Ce phénomène s’explique bien entendu par la montée en puissance des consommateurs dits « digital first », c’est-à-dire ceux dont les comportements d’achats se sont plus que jamais digitalisés. De nombreux entrepreneurs en ont ainsi profité pour tirer leur épingle du jeu dans ce marché florissant, ce qui a débouché sur la multiplication du nombre de CBD shop.

Pour les consommateurs, l’achat en ligne est avantageux à plusieurs niveaux. Les boutiques de CBD en ligne promettent tout d’abord un gain de temps indéniable. On n’a plus à se déplacer où que ce soit pour trouver les produits légaux qui répondent à ses besoins. Une fois la commande effectuée et réglée, le vendeur la livre directement au domicile de l’acheteur dans les plus brefs délais. Acheter en ligne, c’est aussi l’assurance de se procurer des produits CBD authentiques, légaux et qualitatifs au meilleur prix possible. Puisque les boutiques de CBD en ligne œuvrent exclusivement sur le web, elles peuvent limiter leurs frais de fonctionnement à leur strict nécessaire. On peut ajouter à tout cela la discrétion, la diversité des offres, la qualité des produits, etc.