Aller au contenu

Quand devrait-on faire un bilan sanguin ?

  • par

 

Votre santé est votre bien le plus précieux. Pour la préserver, il est essentiel de comprendre quand et pourquoi réaliser un bilan sanguin.

Cet examen médical routinier nous permet de surveiller notre santé, d’identifier des symptômes non spécifiques, de contrôler les maladies chroniques, de préparer des interventions chirurgicales, de détecter les maladies suspectées, et de surveiller l’efficacité d’un traitement.

À travers cet article, nous allons explorer en détail ces différentes situations, soutenues par des chiffres clés dans le contexte français, pour comprendre l’importance cruciale d’un bilan sanguin. Alors, quand doit-on faire un bilan sanguin ? Plongeons dans les détails pour le découvrir.

Examen de routine

Un bilan sanguin fait souvent partie des examens médicaux de routine. Ces tests permettent à votre médecin généraliste de surveiller votre état de santé et de détecter d’éventuelles anomalies.

Un hémogramme complet (CBC), par exemple, examine les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. Selon l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), un homme adulte en bonne santé a généralement entre 4,5 et 5,5 millions de globules rouges par microlitre de sang.

Un profil lipidique, qui mesure le cholestérol et les triglycérides, peut être effectué pour évaluer le risque de maladies cardiaques. Les niveaux idéaux de cholestérol LDL, selon la Haute Autorité de Santé, devraient être inférieurs à 1 g/L (ou 2,6 mmol/L).

A lire également :  Les effets du sommeil sur la santé

Pour en savoir plus sur les sujets autour de la santé ou la nutrition, visitez le blog santé Parenthèse.

Symptômes non spécifiques

Si vous ressentez des symptômes non spécifiques comme la fatigue, la perte de poids, ou la fièvre, un bilan sanguin peut aider à identifier la cause.

Par exemple, un taux élevé de globules blancs, supérieur à 10 000 globules blancs par microlitre de sang, pourrait indiquer une infection, tandis que de faibles niveaux d’hémoglobine (moins de 13 g/dL pour les hommes et 12 g/dL pour les femmes) pourraient signaler une anémie.

Suivi d’une maladie chronique

Si vous êtes atteint d’une maladie chronique, comme le diabète ou l’hypertension, vous aurez probablement besoin de bilans sanguins réguliers.

Environ 3,5 millions de personnes en France, soit environ 5% de la population, sont atteintes de diabète et doivent surveiller régulièrement leur taux de glucose à jeun (0,70 à 1,10 g/L est la plage normale).

Pour ceux qui souffrent de maladies rénales, un test de la fonction rénale mesurant la créatinine (60 à 110 µmol/L pour les hommes et 45 à 90 µmol/L pour les femmes est considéré comme normal) peut être nécessaire.

Avant une intervention chirurgicale

Un bilan sanguin est souvent effectué avant une opération chirurgicale pour s’assurer que vous êtes en bonne santé et capable de tolérer la procédure.

Des tests comme le coagulogramme, qui examine la capacité de votre sang à coaguler, peuvent être effectués. Une plage normale pour le temps de prothrombine, une mesure de la coagulation, est généralement de 12 à 14 secondes.

A lire également :  Quelle est la durée d'un arrêt de travail pour un cancer ?

En cas de suspicion de maladie

Si votre médecin soupçonne une maladie spécifique, un bilan sanguin peut être utilisé pour confirmer ou exclure le diagnostic.

Par exemple, environ 170 000 personnes en France sont atteintes du VIH, dont 24 000 ne sont pas diagnostiquées. Des tests sanguins peuvent aider à identifier ces cas non diagnostiqués.

Surveillance de l’efficacité d’un traitement

Les bilans sanguins sont aussi utilisés pour surveiller la réponse d’une personne à un traitement médicamenteux.

Si vous suivez un traitement pour une maladie de la thyroïde, un test de l’hormone stimulant la thyroïde (TSH) peut être réalisé régulièrement pour vérifier l’efficacité du traitement. Un niveau normal de TSH est généralement compris entre 0,35 et 4,94 mUI/L.

Conclusion

Le bilan sanguin est un outil précieux qui aide à évaluer l’état de santé général, à identifier la cause de symptômes non spécifiques, à surveiller les maladies chroniques, à préparer les interventions chirurgicales, à diagnostiquer certaines maladies et à surveiller l’efficacité d’un traitement.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin ou un professionnel de la santé qualifié.

Pierre

Je suis pierre, passionné par les avancées médicales et le bien etre. Je vous partage, au travers de ce site, des avis, conseils et l'actualité du secteur. Ces informations ne remplacent aucunement les prescriptions d'un médecin et je vous invite à consulter un professionnel en cas de doute.