Aller au contenu

Bien comprendre vos droits à la retraite complémentaire

  • par

Pour garantir une sécurité supplémentaire, vous souhaitez comprendre ce qu’est une complémentaire retraite, voici quelques conseils pour connaître vos droits. Si vous chercher une complémentaire retraite, vous pouvez vous rendre sur le site crh.cgos.info.

Les avantages d’une complémentaire retraite

Pour votre pension retraite, il est important d’assurer la sécurité afin de compléter votre rente en fonction du salaire que vous avez reçu pendant votre carrière. Selon l’âge auquel vous avez commencé à travailler vos droits ne sont peut-être pas suffisants pour vous offrir une vie de retraitée satisfaisante. La complémentaire retraite va venir compenser le montant de la rente initiale, il est donc intéressant de verser une cotisation retraite dès que possible afin d’augmenter son droit à la retraite. En effet, lors du calcul de votre retraite, vous pourriez ne pas avoir cotisé à suffisamment de trimestres et vos droits à la retraite peuvent être trop bas. Tout d’abord en fonction de votre statut, il est important de connaître vos points retraites, selon votre activité professionnelle ; le calcul ne sera pas le même. En effet, la caisse des indépendants ne permet pas de réaliser les mêmes cotisations, si vous êtres cadre ou salarié la situation n’est pas la même et permet de bénéficier de cotisation qui va rentrer dans le calcul des trimestres.

En France, les travailleurs cotisent à deux caisses distinctes qui sont obligatoires, il y a d’une part le régime de base et d’autre part la complémentaire. Ce sont les cotisations qui financent ces deux caisses de retraite.

A lire également :  C'est quoi une mutuelle complémentaire santé ?

La cotisation d’un actif pour sa retraite est systématique quel que soit son statut.La pension de retraite de base est obtenue lorsqu’un certain nombre de trimestres est validé. Selon votre parcours professionnel, vous aurez cotisé à une ou plusieurs pensions complémentaires.

La pension de retraite à taux plein, est entre 165 et 172 trimestres selon votre année de naissance. En 2022, l’âge minimum pour partir à la retraite est de 62 ans.

Quelle est votre complémentaire retraite ?

Tout dépend du régime auquel vous cotisez, mais si vos trimestres ne sont pas suffisants pour espérer obtenir une pension suffisante, vous pouvez vous tourner vers Argirc-Arrco qui est une complémentaire retraite. Il est possible de cotiser plus lorsqu’on travaille à temps partiel par exemple, il faut que ce soit en accord avec l’employeur, l’employer peut alors cotiser au régime Agirc-Arrco comme s’il était à temps plein. Cela lui permet d’obtenir autant de point que s’il était à temps plein. Il faut pour cela cotiser davantage, c’est-à-dire à un taux plein.

Un autre système de retraite est l’assurance retraite qui est le premier régime de retraite en France, il couvre également désormais les travailleurs indépendants.

Les organismes complémentaires sont ceux qui versent les compléments de retraite, ils dépendent du secteur d’activité pour lequel vous travaillez. Pour les travailleurs du secteur privé, il s’agit d’Agirc-Arrco qui est un système basé sur un calcul de points de retraite.

Les travailleurs indépendants dépendent de la Sécurité sociales des indépendants (SSI) ainsi que de la Caisse nationale d’assurance-vieillesse des professions libérales (CNAVPL). Les fonctionnaires eux, cotisent à la caisse de Retraite additionnelle de la fonction publique (RAFP). Enfin, les exploitants agricoles cotisent à la Mutualité sociale agricole (MSA).

A lire également :  Victime de dommages corporels : quelles sont les démarches à effectuer ?

Vous aimerez également :

pierre passionné mutuelle sante

Je suis pierre, passionné par les avancées médicales et le bien etre. Je vous partage, au travers de ce site, des avis, conseils et l’actualité du secteur. Ces informations ne remplacent aucunement les prescriptions d’un médecin et je vous invite à consulter un professionnel en cas de doute.