Budget

3 - Les autres aides

Aux côtés des principales aides proposés par l’Enseignement supérieur et/ou gérées par les CROUS s’ajoutent des dispositifs spécifiques moins connus pouvant émaner d’autres ministères ou organismes.

Les aides à la mobilité internationale

Si pendant l’année vous devez poursuivre une partie de vos études à l’étranger, vous pouvez demander une aide supplémentaire pour faire face aux frais de voyage et de séjour.

Cette aide s’adresse aux étudiants boursiers sur critères sociaux effectuant entre 2 et 9 mois d’études à l’étranger dans le cadre de leur cursus universitaire. Au cours de l'ensemble de ses études supérieures, l'étudiant ne pourra pas bénéficier du dispositif d'aide à la mobilité au-delà d'une durée cumulée supérieure à neuf mois.

Vous devrez retirer un dossier auprès du service des relations internationales de votre université.

Consultez également notre dossier « études et voyages à l’étranger ».

 

Les aides des collectivités territoriales

Régions, départements et villes accordent également des prêts sans intérêts aux étudiants de leur territoire. Les modalités d'attribution sont très variables (sur critères sociaux, en fonction de la filière de formation, du niveau, du projet d'études ou de la destination pour un stage à l'étranger...). Si leur montant n’excède jamais 1 500 € environ, elles peuvent être d’une forte utilité en cas d’urgence et sont parfois renouvelables.

Exemples : la Bourse Ensehar de la région Occitanie, les bourses d’études régionales pour les formations Sociales et Paramédicales attribuées par les conseils régionaux…

Conseil : Renseignez-vous directement auprès de votre collectivité pour connaître précisément les conditions d’éligibilité à ces aides, le calendrier et les démarches à respecter.