Aller au contenu

Le remboursement des appareils auditifs par les mutuelles : ce qu’il faut savoir

  • par

Les troubles de l’audition touchent de nombreux Français, pourtant seule une minorité est appareillée. En cause : le coût élevé des prothèses auditives qui freine l’accès aux soins. Heureusement, depuis la réforme du 100 % santé, certains appareils sont intégralement remboursés par la Sécurité sociale et les mutuelles. Quelles sont les conditions pour en bénéficier ? Comment choisir sa mutuelle ? On vous guide.

La réforme du 100 % santé pour les appareils auditifs

Lancée progressivement depuis 2019, la réforme du 100 % santé vise à faciliter l’accès aux soins auditifs, optiques et dentaires. Dans le domaine de l’audiologie, elle a instauré une nouvelle classification des appareils en deux catégories. 

Les aides auditives de classe I sont intégralement remboursées par l’Assurance maladie et les complémentaires santé, avec un prix plafonné à 950 € par oreille. Elles disposent de 12 canaux de réglage minimum et de 3 options parmi un système anti-acouphène, un réducteur de bruit, une connexion sans fil, etc. 

Les appareils de classe II ont un prix libre fixé par les audioprothésistes. Plus performants et personnalisables, ils offrent des fonctionnalités supplémentaires comme un traitement du son avancé ou une batterie rechargeable. La prise en charge dépend des garanties souscrites auprès de votre mutuelle. 

Lors de l’établissement du devis, le centre auditif a l’obligation de vous proposer au moins un appareil de classe I par oreille à appareiller. Vous avez ensuite au minimum 30 jours d’essai avant de finaliser votre achat.

Pour bénéficier du 100 % santé, vous devez avoir une prescription médicale et une complémentaire santé responsable. Votre suivi est intégralement pris en charge pendant toute la durée de vie de votre aide auditive. Trois rendez-vous sont prévus la première année, puis deux visites annuelles les années suivantes pour contrôler et ajuster le réglage de votre appareil.

A lire également :  Quels sont les avantages et les inconvénients des mutuelles dentaires ?

Les remboursements de la Sécurité sociale pour les appareils auditifs

Le remboursement par la Sécurité sociale couvre 60 % du tarif de référence. Ce tarif varie selon la catégorie d’appareil et l’âge du patient. Pour les plus de 20 ans, la base de remboursement est fixée à 400 € par oreille pour un appareil de classe I ou II. Le reste à charge est complété par la mutuelle pour les équipements 100 % santé. Il peut subsister pour les aides de classe II. 

Les moins de 20 ans, ainsi que les personnes atteintes de cécité, ont droit à une base de remboursement plus avantageuse, à hauteur de 1400 € par oreille. La part de la Sécurité sociale s’élève donc à 840 € (60 % de 1400 €). Les bénéficiaires de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS) sont couverts à 100 % dans la limite de 800 € par appareil. Pour l’Aide médicale d’État (AME), le remboursement atteint 350 € maximum par prothèse.

En plus de l’appareil en lui-même, les piles et certains accessoires peuvent aussi être pris en charge. Les patients ont droit chaque année à un remboursement par la Sécurité sociale de 3 à 10 paquets de 6 piles en fonction du modèle d’aide auditive. Ce nombre est doublé en cas d’appareillage bilatéral. Les pièces comme les écouteurs ou les embouts sont couvertes à 60 % dès lors qu’elles figurent sur la liste des produits et prestations remboursables.

pierre passionné mutuelle sante

Je suis pierre, passionné par les avancées médicales et le bien etre. Je vous partage, au travers de ce site, des avis, conseils et l’actualité du secteur. Ces informations ne remplacent aucunement les prescriptions d’un médecin et je vous invite à consulter un professionnel en cas de doute.