Préparer son départ

Préparer son départ 

 
Concernant les formalités administratives, une seule règle en la matière : s’y prendre à l’avance pour ne pas s’égarer dans le labyrinthe des procédures, notamment pour l’obtention d’un visa et du permis de travail.
Petite revue non exhaustive des documents officiels à collecter ou vérifier avant votre départ.
 
 

Check list des documents officiels

 
  • Le passeport, valable 10 ans, dont la version biométrique est exigée depuis 2009 par les Etats Membres de l’Union Européenne (UE), vous permet de voyager partout dans le monde.
     
  • La Carte nationale d’identité (valable 10 ans) vous permet de voyager au sein de l’UE sans avoir besoin de passeport. En province, elle est délivrée par les commissariats et les préfectures.
 
Vérifiez que ces deux documents officiels soient valides pendant la durée de votre séjour et en cas de première demande ou de renouvellement, ne vous y prenez pas à la dernière minute : un délai de deux semaines à un mois peut être atteint en période estivale ou de forte affluence.
 
  • Un visa (touristique ou de travail par exemple) est souvent exigé pour rentrer dans un pays hors de l’UE. Il est accordé généralement pour une période de 3 mois.
     
  • Une carte de séjour (ou de résident). Temporaire ou permanente, elle donne le droit de séjourner et de travailler dans un pays. Vous devez en faire la demande auprès du consulat ou de l’ambassade du pays concerné.
     
  • Le permis de travail. Pour exercer un emploi en dehors de l’UE, point de salut sans ce précieux sésame nécessaire en plus du visa, mais facultatif si vous êtes titulaire d’une carte de résident.
 
D’autres documents sont à recenser, selon votre situation, et méritent d’être traduits en anglais ou au mieux dans la langue du pays de destination et certifiés (procédure dite de légalisation par apposition d’un cachet) par le Ministère des Affaires étrangères et européennes.
 
  • contrat de travail
  • extrait de naissance
  • livret de famille (acte de mariage et acte de naissance de l’enfant) 
  • permis de conduire (européen ou international selon la zone du pays)
  • photocopies authentifiées de vos diplômes, CV.
  • pour les pays de l’UE,  la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) (valable un an) ou l’attestation de votre couverture santé à l ‘étranger (voir focus santé).
 
 

Précautions à prendre 

 
Vérifier la situation sanitaire et sécuritaire du pays d’accueil : certaines destinations sont plus à risques que d’autres. Et partez équipé des indispensables documents et justificatifs nécessaires à votre bonne prise en charge médicale. 
 
Pour votre santé 
 
« mens sana in corpore sano » (un esprit sain dans un corps sain) pourrait être la devise qui s’applique également à l’expatrié. Les conditions d’un séjour réussi résident en effet dans la bonne santé générale du candidat au départ. 
Certaines destinations étant plus risquées que d’autres d’un point de vue sanitaire, il convient de prendre toutes les précautions nécessaires avant de quitter la France.
Premier réflexe : deux mois avant, vérifiez la validité de votre carnet international de vaccinations auprès de votre médecin traitant ou d’un centre de vaccinations internationales. Ce carnet atteste la validité de vos vaccins reçus et sera exigé à l’entrée de certains pays.
Et même s’ils ne sont pas obligatoires pour certaines destinations, soyez prévoyant en vous assurant que les principaux vaccins du calendrier vaccinal français (rougeole, DTP, BCG…) soient bien à jour et n’hésitez pas à vous faire vacciner efficacement contre l’hépatite A, B, … ou contre la rage, le choléra, la fièvre jaune qui sévissent dans de nombreux pays …
 
En savoir plus : 
 
 
 
Et pour partir vraiment l’esprit tranquille :
 
  • primordialement, vérifiez quelle sera votre couverture santé à l’étranger que vous soyez considéré comme travailleur « expatrié » ou « détaché » (voir notre focus).
     
  • idéalement, réalisez un check-up santé : radios, sérologie, tests de vision et d’audition, examen bucco-dentaire etc., dont vous emporterez les conclusions si possible traduites en anglais. Chaque assuré social peut bénéficier d’un bilan complet gratuit (tous les 5 ans) en le demandant auprès de sa CPAM.
     
  • Munissez-vous de votre carte de groupe sanguin et si nécessaire de vos ordonnances sur lesquelles votre médecin traitant portera les prescriptions des médicaments en dénomination commune internationale (DCI) plutôt qu’en noms commerciaux, afin d’être correctement interprétées par les praticiens de l’étranger.
     
  • Et enfin pas si anecdotique, constituez-vous un kit à pharmacie pour vos premiers temps d’installation ! En plus des éventuels médicaments dont vous avez besoin personnellement, prévoyez les incontournables antiseptique, antipyrétique (contre la fièvre : aspirine, paracétamol, ou ibuprofène), anti-inflammatoire, anti-diarrhéique, antiallergique, crèmes contre brûlures, piqûres, et coups de soleil, thermomètre, pansements, préservatifs… 
 
 
Bon à savoir. Le guide « Vidal du voyageur » est un ouvrage pratique pour préparer son séjour, comprendre les correspondances étrangères de notre pharmacopée et s’informer des précautions sanitaires dans de nombreux continents.
 
 
Pour votre sécurité
 
Plus vous vous éloignez des pays industrialisés, plus vous serez invité à la vigilance. Régulièrement, l’actualité résonne de risques d’enlèvement dans certaines régions du globe ou de recrudescence d’actes de violence.
Avant de partir vers une destination qui peut représenter des risques pour vous et votre famille en raison d’un contexte de hautes tensions politiques par exemple, renseignez-vous sur la situation du pays. Consultez la rubrique " Conseils aux voyageurs " sur le site du ministère des Affaires étrangères.
 
Sur place, si vous êtes victime d’agressions, de vol ou d’exactions, le guide  en ligne "Etre victime à l'étranger". Quels droits et actions ? Quelles spécificités ? " consulter la  Rubrique " conseils aux voyageurs" et la rubrique « Aide aux victimes » du site du ministère de la Justice disponible seront d’un grand recours.

Partager cet article