Trouver son logement indépendant !

Vous voulez emménager pour la toute première fois dans votre logement indépendant !

 

Mais cette recherche peut se transformer en vrai parcours du combattant compte tenu de la pénurie de logements dans les grandes capitales régionales. Places limitées dans les Cité U, loyers à la hausse dans le parc privé, propriétaires réticents, concurrence « au dossier » entre étudiants lors des visites …

 

Quelles sont les pistes de recherche pour mettre toutes les chances de votre côté et vous permettre de vous installer dans votre nid douillet ?

 

Dans le parc locatif public ou semi-public

 

Les résidences universitaires gérées par les CROUS.

 

Les CROUS dont c’est la vocation sociale, offrent aux étudiants, mais en nombre limité, différents types de logements aux loyers modérés qui se trouvent le plus souvent à proximité de votre lieu d’études. Ils sont attribués selon les mêmes indices sociaux que les dossiers de bourse. Si les étudiants boursiers sont donc prioritairement concernés, vous pouvez toutefois tenter votre chance. 

 

Bon à savoir 

En plus de votre loyer qui pourra toutefois être minoré grâce aux aides logement, si vous en bénéficiez, vous devrez payer une redevance couvrant les charges locatives de fonctionnement (eau, chauffage, électricité). Mais, bonne nouvelle, vous êtes exempté de la taxe d’habitation (voir notre article sur le financement de votre logement).

 

Les appartements HLM

 

Les offices publics HLM (Habitation à loyer modéré) proposent certains appartements meublés du T1 au T5 qui sont gérés par les CROUS et plutôt réservés aux couples. Leur nombre est restreint et les critères d’attributions restent assez sévères.

 

Offres sélectionnées par les CROUS

Service «logement en ville» : les CROUS proposent un panel d’offres de logement mis à la location en ville à consulter sur place. Ces offres de location sont labellisées selon une charte déontologique signée avec le bailleur qui garantit notamment de mettre à disposition des étudiants une (co)location décente, au loyer abordable.

Lokaviz.fr : la centrale web du logement étudiant

Depuis septembre 2011, un dispositif original est proposé par l’intermédiaire des CROUS aux étudiants à la recherche d’une location. Propriétaires et locataires peuvent y déposer des annonces qui reçoivent un label, si elles répondent au même cahier des charges que celui du service «logement en ville». Un moteur de recherche vous permet d’accéder de manière pertinente et intuitive aux annonces régulièrement mises à jour.

www.lokaviz.fr

 

Focus : Le Dossier Social Etudiant (DSE)

Tout comme la demande de bourse, la demande d’un logement géré par les CROUS s’effectue à travers le Dossier Social Etudiant (DSE) entre le 15 janvier et le 30 avril de l’année qui précède votre rentrée universitaire. Il faut donc s’y prendre à l’avance pour ne pas manquer ce créneau !

Pour connaître en détail l'ensemble de la procédure et des conditions d'attribution des logements sur critères sociaux, téléchargez le guide complet DSE édité par le CNOUS

 

 

Au sein du parc locatif privé

 

Les résidences étudiantes privées

 

D’un meilleur standing que leurs consoeurs du parc social, les résidences étudiantes privées proposent des appartements meublés tout confort. Les résidences privées ont surtout l’avantage, selon les promoteurs, d’offrir à la carte des services destinés à améliorer votre quotidien : gardiennage, laverie, salle de sport, cafétéria, petits déjeuners, service de ménage … Mais ces équipements ont un prix et se rajoutent au loyer qui équivaut à celui pratiqué dans le parc locatif classique.

www.logement-etudiant.com

www.adele.org

 

Focus partenaire logement Vittavi : Club OSE

Dans les grandes villes universitaires de la métropole, notre partenaire vous fait bénéficier d'offres de réductions privilégiées dans la recherche de votre logement.

• Les résidences étudiantes du Club Étudiant O.S.E à Toulouse et Bordeaux vous proposent des studios meublés ou non pour une ou deux personnes, conventionnés APL, à proximité des transports en commun (surveillance la nuit et le week-end, avance d'APL, règlement fractionné du dépôt de garantie et des frais de dossier...).

 

 

La location classique

 

Pour chercher votre location indépendante, vous aurez l’embarras du choix en matière de sites web de petites annonces mais vous constaterez une évidente pénurie d’offres de logement dans les villes à forte densité estudiantine.

 

Parfois, cette recherche ressemble en tous points à un parcours du combattant : exigences indécentes de certains propriétaires, pièces justificatives et cautions demandées abusives, loyers exorbitants pour des surfaces minuscules, …

 

 

La colocation

 

 

Vous êtes de plus en plus nombreux à adopter ce mode de location dans les villes étudiantes où les loyers ne cessent de grimper. C’est un choix non seulement judicieux et économique mais un vrai défi du « vivre ensemble ».

 

Lors de la signature du bail, s'il est stipulé l’obligation solidaire vis-à-vis du paiement du loyer, cela signifie qu’à défaut de paiement du loyer vous concernant, le propriétaire peut obliger les autres colocataires à prendre en charge le loyer impayé. 

 

 

Marchands de listes : attention aux arnaques !

 

A l’heure d’internet, ont proliféré quantité de sites internet proposant, contre une certaine somme, de vous réserver des listes d’annonces de logement qui une fois achetées, se révèlent ne correspondre en rien à vos critères ou être déjà obsolètes. Dès lors, il devient difficile voire quasi impossible de récupérer son argent. On appelle ces sociétés souvent peu scrupuleuses des « marchands » ou « vendeurs » de listes.

Abusant de la faiblesse des étudiants obligés en situation d’urgence d’avoir à se loger pour suivre leur cursus, ces sociétés se sont vues obligées, par ordonnance du Ministère de la Justice de 2004, de passer convention écrite mentionnant "les caractéristiques du bien recherché, la nature de la prestation promise au client et le montant de la rémunération incombant à ce dernier". L’article 6 de ladite ordonnance les soumet notamment à vous remettre impérativement une liste d'annonces avant d'exiger de votre part un quelconque paiement. 

 

 

 

D’autres pistes

 

Les Foyers de jeunes travailleurs (FJT) sont une alternative intéressante si vous peinez à trouver de la place dans les CROUS ou le parc locatif privé. Ils proposent désormais un quota de places pour les étudiants et les stagiaires de 16 à 25 ans. Vous y trouverez  certains studios au confort abordable. 

Union Nationale pour l’Habitat des Jeunes : consultez le site ici

 

 

Logement intergénérationnel

 

Le parc social étant trop modeste et le logement privé très inaccessible pour les étudiants, une nouvelle formule est apparue ces dernières années favorisant la cohésion sociale et renforçant le soutien mutuel. Il s’agit du logement intergénérationnel. En échange de petits services, voire d’une très faible participation en guise de loyer, l’étudiant est hébergé chez l’habitant le plus souvent une personne âgée. Cette rencontre est organisée par une association qui met tout en œuvre pour réunir les conditions d’une cohabitation harmonieuse entre le jeune et le sénior.

 

 

Consultez le site pour le logement intergénérationnel en cliquant ici.

 

 

Bail et état des lieux : les préalables à l’installation

 

 

Contrat de bail à la loupe

 

Votre contrat de bail devra impérativement intégrer les clauses suivantes :

  • Nom et adresse du propriétaire et du locataire.
  • Adresse du logement.
  • Une description de la location : maison ou appartement, numéro du lot, étage, nombre de pièces, jardin, parking et description de toutes les parties communes.
  • Date de prise d'effet de la location : elle fixe le point de départ de tous les délais légaux (remise des clés, hausse annuelle, …).
  • La durée du bail (1an (bail précaire), 3 ans (propriétaire personne physique) ou 6 ans (propriétaire personne morale))
  • Le montant du loyer, des charges locatives et les modalités de révisions éventuelles.
  • Le montant du dépôt de garantie s’il y a lieu.
  • La superficie du logement pour les locations nues louées comme résidence principale, appelé mesurage Boutin.
  • Depuis le 1er mai 2007, une clause informant des conditions de réception des services de télévision, par voie hertzienne ou numérique (TNT) et s'il faut contacter ou pas un distributeur pour en bénéficier, dans ce cas les coordonnées d'un distributeur de service devront être indiquées. 

 

Attention, certaines clauses sont abusives c’est-à-dire que vous êtes en droit d’exiger leur retrait du contrat.
Ainsi, par exemple :

  • Le prélèvement automatique pour régler le loyer ne peut pas vous être imposé
  • La compagnie d’assurance doit pouvoir être choisie
  • Les amendes prévues en cas d’inexécution des termes du contrat sont réputées interdites

 

Le contrat de bail est signé par chaque partie (locataire et propriétaire). En cas de colocation, tous les colocataires doivent signer le contrat.

 

Etat des lieux

 

Le second document établi avant d’entrer dans les lieux s’intitule l’état des lieux.

 

Ce document est établi par le propriétaire ou son représentant (agent immobilier par exemple) en présence du locataire. Cela permet de lister l’exact état du logement au moment de l’entrée du locataire. Ce document précise notamment pièce par pièce l’état des peintures, des moquettes ou parquets …
C’est ce document qui sera repris au moment du départ du locataire pour faire la comparaison entre l’état initial constaté du logement et l’état dans lequel vous le rendrez.

 

N’hésitez pas à être le plus précis dans le constat de départ pour éviter toute contestation le jour de l’état des lieux de sortie et récupérer votre dépôt de garantie (voir financement de votre logement).
En l’absence d’état des lieux de départ, le locataire est réputé avoir reçu le logement en bon état.

 

Bon à savoir

L’état des lieux peut être complété en cours de bail si vous constatez à l’usage tel ou tel dysfonctionnement (chauffage, gaz…) dont l’entretien incombe au propriétaire.

 

Les documents pour établir bail et état des lieux sont en principe fournis par le propriétaire. Sinon, vous pouvez vous les procurer dans toute bonne papèterie ou sur internet.
 

Partager cet article