Luttons ensemble contre la recrudescence de la dengue à la Réunion

Actualités ville

Le moustique tigre de nouveau en cause à l’ile de la Réunion

Après les épisodes de chikungunya, l’ile de la Réunion est de nouveau menacée par une nouvelle épidémie, véhiculée comme le chikungunya d’homme à homme par le moustique tigre, la dengue.
Depuis plusieurs semaines l’ile de la Réunion est en alerte. En effet, la dengue refait surface de façon inquiétante sur l’ile notamment sur la zone du tampon. Selon L’InVS, Institut de Veille Sanitaire, la recrudescence de nouveaux cas sur ce territoire est d’autant plus inquiétante que la prolifération de la maladie, est actuellement favorisée par :
moustique tigre• Un très faible taux d’immunité de la population réunionnaise contre le virus de la dengue.
• Des conditions climatiques (pluie accompagnée de températures élevées) très favorables au développement du moustique tigre, vecteur de transmission de la maladie.
• La présence avérée du virus de la dengue sur des territoires proches de la Réunion, comme notamment les Seychelles

 

Mieux connaître la maladie pour lutter efficacement

La dengue est une maladie, conséquence de la contamination par un virus, transmis de l’homme à l’homme par l’intermédiaire d’un moustique du type Aedes, plus connu sous le nom de moustique tigre. Après une période d’incubation de 4 à 7 jours, les signes de la maladie vont apparaitre : Fièvre, courbatures, maux de tête, douleurs musculaires et/ou articulaires, nausées, vomissements, diarrhées, fatigue intense… les symptômes vont durer entre 3 et 7 jours. Dans certains cas la maladie peut prendre des formes plus graves pouvant nécessiter une hospitalisation. En cas de symptômes, il est important de consulter son médecin. Il pourra vous donner un traitement adapté à votre état de santé ainsi que des conseils pour protéger votre entourage.

 

Les gestes de prévention pour limiter la prolifération

Des gestes de tous vont dépendre la limitation de la maladie. Nous pouvons ensemble, grâce à des actions simples agir sur la prolifération de la maladie et limiter les conséquences sanitaires sur l’ile.

 

Pas de quartier pour le moustique tigre

Eliminez les eaux stagnantes et endroits humides (notamment à proximité des habitations) lieux de ponte de l’insecte : pot de fleur, gouttières bouchées, déchets…
Multipliez les gestes de protection individuelles pour éviter les piqures de moustiques : portez des vêtements longs, amples et couvrants, utilisez une moustiquaire, du répulsif et, si besoin, allumez la climatisation : ce moustique à horreur du froid !

 

Consultez rapidement son médecin en cas de symptômes de la maladie

Fièvre, courbatures, maux de tête, douleurs musculaires et/ou articulaires, nausées, vomissements, diarrhées, fatigue intense...

 

Protégez les personnes malades

Afin de couper la chaine de contamination, il est indispensable de veiller à ce que les personnes atteintes par la dengue ne soient pas de nouveau piquées par les moustiques. Une vigilance accrue sur les gestes de protection individuelle est nécessaire (vêtements longs, répulsif, moustiquaire…) et diminuera les risques pour l’entourage.

 

Dengue, Chikungunia : une même vigilance pour deux luttes

Ne laissons pas ces maladies envahir l’ile ! Les conditions idéales pour le développement de la dengue sont aussi des conditions idéales pour le chikungunya. Lutter contre la dengue en limitant la prolifération des moustiques tigre et en appliquant les gestes simples de prévention, c’est aussi lutter contre une possible recrudescence du chikungunya, la contamination étant réalisée par le même vecteur.

 

Sources : www.invs.sante.fr
www.ars.ocean-indien.sante.fr

Partager cet article