Le faux gendarme de Bordeaux

Actualités ville

On croirait cette histoire sortie d’un film, mais elle est bien réelle.

 

Dans la rocade de Bordeaux, un gendarme s’est fait arrêter pour usurpation de fonctions et de signes réservés à l'autorité publique.

 

En effet, ce «gendarme » n’en était pas un, c’était en fait un homme ordinaire, âgé d’une cinquantaine d’années, qui jouait un rôle. Il portait le pantalon et la veste bleu marine de la gendarmerie, une paire de menottes, un képi, des écussons, un gyrophare sur sa voiture…

 

Tout était réunis pour qu’on ne découvre jamais sa véritable identité.

 

C’est son comportement, plus que douteux, qui l’a trahis. Il ne respectait pas le Code de la route, et conduisait dangereusement (par exemple, il allumait son gyrophare pour aller faire ses courses plus rapidement, ou bien pour aller chercher sa femme au travail). Il fut  souvent signalé à la police par des automobilistes choqués d’une telle conduite, mais il était à chaque fois trop tard. Jusqu’à mardi dernier, où l’homme a été convoqué au commissariat pour s’expliquer.

 

Son excuse ? Avoir toujours voulu être gendarme, mais faute d’avoir le concours, ne trouvez que cette solution pour mener la vie dont il rêvait.

 

Il avait déjà était interpellé à Léognan en 2006 alors qu’il paradait dans son fourgon. La brigade locale a découvert que les plaques d’immatriculations du fourgon étaient fausses et l’usurpateur a avoué avoir acheté ses vêtements et accessoires sur internet.

 

Il va  être soumis à un examen psychiatrique très bientôt et encourt une peine maximale d’un an de prison et de 15 000 euros d’amende !

Partager cet article