C’est grave, docteur ?

Actualités ville

Le smartphone, outil indispensable de nos jours, nous sert à presque tout. Appels, textos, GPS, jeux, appareil photo, ordinateur, tout cela est bien connu du grand public.

 

Ce qui l’est moins, c’est que nos smartphones pourraient bien nous être utiles dans le domaine de la médecine et cela, très bientôt.

 

Eric Topol, cardiologue, spécialiste de génomique et directeur du Scripps Translational Science Institute (La Jolla, Californie), nous fait remarquer qu’il y a "plus de six milliards de téléphones portables dans le monde, plus que de brosses à dents ou de toilettes" (un chiffre qui n’est pas prêt à régresser). Cette nouvelle technologie va révolutionner la médecine moderne. Parmi les innovations servant à la médecine, on trouve :

  • Un dispositif qui permet de visualiser l'électrocardiogramme (ECG) d’un patient sur un smartphone doté d'une application et muni à l'arrière d'un étui contenant deux électrodes plates (150 euros). Cet appareil peut servir à dépister rapidement un trouble du rythme cardiaque.
     
  • Un système d'échographie de poche nommé Vscan. Vscan comporte une sonde reliée par câble à un smartphone sur lequel on peut visualiser les images (7 900 dollars, contre plus de 30 000 dollars pour les échographes standards).
     
  • De même, le dermatologue pourra agrandir vingt fois l'image d'une lésion cutanée suspecte à l'aide d’une optique adaptable à l'appareil photo,
     
  • l’ophtalmologiste lui, pourra prendre des photos haute définition et des vidéos lors de l'examen à la lampe à fente pour examiner la partie antérieure de l'œil grâce à un adaptateur oculaire.
     
  • De plus, un examen du tympan pourrait se faire grâce au smartphone : un embout connecté à l'appareil photo du téléphone portable rend possible l'examen du tympan avec un effet loupe important.

 

Plutôt impressionnant non ?

Partager cet article